Comme une ombre

Les araignées (et les mille-pattes). Les choses qui se cachent dans le noir. La foule. Le regard des autres. L’échec. La réussite aussi, parfois. Parler en public. Le silence oppressant des salles d’examen. Les files d’attente. Les lieux clos. La mort, bien sûr. Les premières fois. L’abandon. Les choses tristes qui pourraient se réaliser rien que parce qu’on y a pensé. Les piqûres. Les voyages en avion. Les histoires de fantômes.

Araignée méchanteCrédit Photo : Skitter Photo


Il y a beaucoup de choses qui me font peur. Vraiment beaucoup. Vraiment peur. La plupart du temps, ces choses restent là, bien sagement dans un coin, comme une ombre mais pas trop menaçantes. D’autres fois, elles s’imposent et me barrent le chemin, me forçant à les affronter ; reste alors à choisir, si je saute ou si je fuis. Ce peut être drôle, avec le recul : comme quand trouver une araignée sur mon bureau m’amène à sympathiser avec de nouveaux collègues de travail (histoire vraie) (hélas vécue plusieurs fois) (bien trop souvent à mon goût) (heureusement, le ridicule ne tue pas. Les araignées, par contre… on ne sait jamais) (tiens, la peur du ridicule, je l’avais oubliée celle-là). Continuer la lecture de Comme une ombre

Publicités

Cyberlectures #8

À l'ombreÀ l’ombre.


Depuis quelques jours, on entend chanter les cigales. Nous, on attendait encore le printemps, et pendant ce temps-là, sans prévenir, un soleil brûlant s’est levé, apportant l’été avec lui. C’est drôle, mais j’ai quand même un peu de mal à m’y faire, comme si on avait raté une marche. Eh bien ! Dansons, maintenant.

Continuer la lecture de Cyberlectures #8

Histoires pour se faire peur

MichelleBulgaria-DSC_0594-bduf
Crédit photo : MichelleBulgaria

Des friandises ou un mauvais sort ?

Profitons-en, c’est Halloween, et il n’y a qu’à Halloween que l’on peut négocier avec les monstres qui hantent nos cauchemars…

Alors on change les citrouilles en lanternes grimaçantes, et l’on devient pour un soir sorcière(e) ou zombie. Étrangement, ces fantomes-là ne sont jamais tout à fait effrayants ; ils sont colorés et joyeux, assoiffés de gourmandise et un peu farceurs, presque amicaux, en fait.

Continuer la lecture de Histoires pour se faire peur