Juste avant la rentrée

Il y a dans l’air comme une odeur de bon café, qui me fait dire, aussi sûrement que la date sur le calendrier ou le bruit de la cloche dans les cours d’école, ça y est, c’est l’heure, il va falloir y aller.

En ce qui me concerne, il n’y a pas vraiment eu de vacances, cette année, mais il n’empêche que je commence à avoir hâte de retrouver un peu de cette agitation, des plannings, des journées qui filent, des projets qui avancent, des rencontres et des conversations de fin d’après-midi.

Juste avant la rentrée

Cet été, je me suis gavée de soleil, j’ai pris la route et j’ai regardé les choses sous un autre angle. Et maintenant, il y a la rentrée qui est là et tu sais, moi, j’ai toujours bien aimé la rentrée. J’ai des fourmis dans les jambes, une terrible envie de faire, une nouvelle ville à explorer et ça, ce n’est pas rien. Alors, bien sûr, quand on y sera, ce ne sera plus vraiment l’été, il y aura le réveil qui sonne et les embouteillages, on sera peut-être un peu grincheux parfois, mais le soleil brille, alors ça ira, n’est-ce pas ?

Et puis il y a les rituels qui font que ça nous plaît quand même. Moi, j’avais ce livre que l’on m’avait offert en primaire, et que j’avais pris l’habitude de relire avant chaque rentrée (jusqu’à ma rentrée à l’université, et même à la veille de mon premier jour en tant que salariée-pour-de-vrai dans mon premier vrai travail). Et puis j’ai préparé mon agenda. Je suis allée à la papeterie, et j’ai choisi des feuilles de couleur, une boîte de feutres et un nouveau carnet (pour le carnet ça n’a pas été facile, je ne le voulais pas trop grand, avec une couverture souple comme ça, un papier pas trop blanc non plus, et puis la reliure, c’est important la reliure, il fallait qu’il puisse tenir ouvert tout seul, tu vois, alors j’ai hésité, j’ai comparé, soupesé, celui-ci et celui-là, avant d’opter, finalement, pour « un bon vieux Moleskine », qui fait très Rory Gilmore). J’ai fouillé dans les tiroirs pour trouver des stylos qui aient encore leur bouchon. J’ai taillé mes crayons. J’ai même retiré tous les petits papiers qui traînaient au fond de mon sac. Puis je suis retournée à mon ordinateur, avec sous mes doigts une nouvelle grande page blanche.

Et je crois que maintenant tout est prêt. Je suis curieuse de voir ce que cette rentrée nous réserve.

Et toi, raconte, elle commence comment, ta rentrée ?

Joyeuse rentrée


À lire :

Paula Danzinger, Tony Ross, La Rentrée de Lili Graffiti, Gallimard Jeunesse, coll. « Folio Cadet », 2014, 112 pages, 6,70 €. À partir de 8 ans.

Advertisements

Qu'en penses-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s