Mon jardin magique

Mon jardin magique-marePhoto : Paweł Bukowski.


J’ai remarqué que, lorsque je ressens le besoin de ralentir un peu, j’aime pouvoir m’échapper un moment hors de la ville, juste assez loin pour reprendre mon souffle, comme on se met en retrait sur une piste de danse. Alors rien ne me plaît plus que d’aller m’asseoir quelque part au bord de l’eau (et chercher des grenouilles ou des petits poissons) ou de marcher, pieds nus sur l’herbe, à l’ombre des arbres, et me laisser porter par les bruits légers du dehors.

Pourtant, ce plaisir simple est l’un de ceux auxquels on sait si facilement renoncer, parfois même sans y penser, quand on construit sa vie à soi ; parce qu’on se laisse emporter par tout ce qu’il y a à faire et à voir qu’on ne connaît pas encore, parce que ça peut devenir un luxe qu’on ne peut pas se permettre, ou alors pas tout de suite, et parce qu’on ne se rend pas toujours compte, au début, de ce que ça change.
Heureusement, il n’est pas bien difficile d’inviter un peu de cette vie-là chez soi.

En fait, j’ai toujours aimé l’idée d’avoir un jardin, un jardin un peu magique, joli mais pas que, un jardin pour cultiver des plantes que je transformerais en bouquets, salades, tisanes ou remèdes, comme le font les sorcières (c’est bien connu). Oh, bien sûr, quand on n’a qu’une toute petite place, on n’obtient que de toutes petites récoltes, mais il suffit de trois fois rien, même pas besoin d’avoir la main verte au début, comme tout le reste cela s’apprend, à force d’essayer et de se tromper, puis de recommencer, rien que pour ajouter un peu de vert dans le quotidien et, de temps en temps, croquer un fruit tout juste cueilli.
Et puis c’est important, non ? de se rappeler qu’il est si facile de faire pousser quelques légumes, comme ça, tout simplement, sans technique hyper-sophistiquée ni formule magique ? Franchement, si l’on a ça, peut-on jamais être totalement dépourvu ?

***

Mon jardin magique-tomates

Photo : Marijana Petrovic.


Quelques plantes pour un début de jardin magique (si si) :
mes préférées, parce qu’elles sont faciles à cultiver, en pot, sur un balcon ou un rebord de fenêtre

∗ Les aromates : basilic, persil, thym (en infusion, le thym, ça guérit n’importe quoi ou presque, même si ça a un goût affreux), menthe (c’est la plus facile à faire pousser, elle résiste à tout), à récolter au fur et à mesure des besoins ;

∗ Les tomates cerises (un plant ou deux en donnent suffisamment pour les intégrer à un repas) ;

∗ Les fraises (pour les fraises, il faudrait être vraiment très patient pour en avoir assez pour un dessert, alors mieux vaut les croquer dès qu’elles sont mures…) ;

∗ Les salades (le mieux est d’acheter de petits plants, on trouve des mélanges de différentes variétés, il faut les laisser grandir un mois environ, puis on les cueille juste au moment de les manger) ;

∗ La verveine (ben oui, et la tisane alors ?).

***

Tu peux trouver les plants ou les graines dans les magasins spécialisés. Je te conseille d’opter pour des plants (c’est plus facile pour commencer) et de les choisir bio, c’est quand même meilleur. 

Tu peux aussi t’essayer à La Box à planter : c’est un concept très chouette qui permet de recevoir chaque saison 5 sachets de graines (comme souvent avec les box, on n’en connaît pas le contenu exact à l’avance), accompagnées d’un manuel expliquant comment les planter puis comment cuisiner les récoltes, ainsi qu’une surprise. En plus, les graines sont bio et reproductibles, et les variétés sont choisies de façon à ce qu’on puisse les cultiver en potager ou sur un balcon, bref, c’est super (je précise, ceci n’est pas un article sponsorisé). J’avais offert à l’Amoureux la box d’été pour son anniversaire, mais suite à quelques péripéties (impliquant entre autres une guerre chat VS betteraves) (les betteraves ont perdu) nous n’avons pas pu les planter/voir pousser, ce sera donc pour l’année prochaine…

Bien sûr, ce ne sont là que des astuces basées sur mes expériences et tâtonnements de jardinière débutante, peut-être que ce qui fonctionne chez moi ne le fera pas chez toi, ou peut-être même que je ne fais pas tout comme il faut, alors n’hésite pas à faire de plus amples recherches !

À lire :

… pour dénicher quelques astuces :

Anne-Marie Nageleisen, Le Potager En Carrés, Ulmer, 2009, 25,20 € (il existe une version plus récente, mais je la trouve moins complète, quoique très pratique, c’est celle que j’utilise à la maison)

Christel Ferré, Elisabeth Piquet, Jardin Gourmand Bio, Le Sablier, coll. « Pouce vert », 2011, 15,80 €

Sur le blog Échos verts.  

… pour le plaisir :

F. H. Burnett, Le Jardin Secret, Gallimard jeunesse, coll. « Folio junior », 2010, 317 pages, 8,50 € (publié pour la première fois en Grande-Bretagne en 1911).

Fin mai/début juin, c’est le moment idéal pour se mettre au jardin,
alors, tu te lances ?

Publicités

Qu'en penses-tu ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s