Pendant l’été sur le web

Ciel couchantCiel couchant.


Pendant que le soleil brille, pendant que les journées sont longues, pendant que l’on remplit des valises, pendant que l’on est sur la route, pendant que, même au bureau, les heures sont plus légères, pendant que l’on savoure des ailleurs, pendant que certains chassent des pokémons, pendant que l’on ferait tout, tout plutôt que de se reconnecter à la réalité, et pendant que je me trouve (littéralement) à des centaines de kilomètres du blog (mais plus pour longtemps, puisque le blog s’apprête à venir me retrouver ici) (c’est une longue histoire), voici quelques jolies choses glanées pendant ces premières semaines d’été sur le web :

Lire la suite »

Lecture champêtre

Jardin secret

« Si cette clef était bien celle du jardin secret, et si Mary réussissait à trouver la porte, si elle l’ouvrait, elle pourrait enfin voir ce que cachait le mur couvert de lierre. Elle saurait ce qu’étaient devenus les vieux rosiers. C’est parce qu’il était resté condamné pendant des années qu’elle désirait tant entrer dans ce jardin. Qui pouvait imaginer ce qui s’y était produit en dix ans ? Elle pourrait y venir chaque jour ; personne ne le saurait jamais. Ils croiraient la porte fermée et la clef toujours dans la terre. Cette idée l’enchantait. »

Frances H. Burnett, Le Jardin secret

Lire la suite »

Partir en livre

Harry Potter 3, chap 1J. K. Rowling, Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, chapitre 1.


Bizarrement, quand je regarde dans ma bibliothèque, je me rend compte qu’il y a très peu (voire pas du tout) de livres de mon enfance. Il y a des livres de jeunesse, bien sûr (en fait, il y en a beaucoup), mais pour la plupart, je les ai découverts assez tard, quand j’étais déjà « grande », au hasard d’une visite en librairie, ou grâce à un heureux conseil.

Lire la suite »

Du Beau.

« Je leur apprendrai comment je survis. Je leur dirai que certains matins, je n’ose plus me réjouir de rien de peur qu’on me l’enlève. Et que ces jours-là, je dresse dans ma tête la liste de tous les actes de bonté auxquels j’ai pu assister. C’est comme un jeu. Répétitif. Un peu lassant, même après plus de vingt ans.

Mais j’ai connu des jeux bien pires. »

Suzanne Collins, Hunger Games, tome 3 : La Révolte,
Pocket Jeunesse, 2011, p. 416.

Hans Bernhard-Olive_branchPhoto : Hans Bernhard, Une branche d’olivier